Actualités

Visite officielle de la ministre des Outre mer

 
 
Visite officielle de la ministre des Outre mer

Ericka BAREIGTS, ministre des Outre-mer, était en visite en Martinique, vendredi 21 octobre et samedi 22 octobre 2016.

Pour son premier déplacement dans les Antilles, la ministre a privilégié les échanges sur le terrain, avec les acteurs locaux et les élus.
DSC_0230

Dès son arrivée, la ministre s’est rendue à Ravine Bouillé à Fort-de-France où elle a inauguré l’opération « Cako dou ». Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un programme de relogement d’habitants provenant de 2 opérations de Réhabilitation de l’habitat insalubre menées sur Fort-de-France, associées à la construction de logements sociaux par la Société Immobilière de Martinique (SIMAR). 46 logements locatifs très sociaux (LLTS) ont été construits.

Dix jours après le vote en première lecture du projet de loi « Égalité Réelle Outre-mer », la ministre a souhaité soutenir des initiatives qui s’inscrivent dans ce nouveau modèle de développement social et économique. Ainsi, Ericka BAREIGTS a rencontré de jeunes Martiniquais entrepreneurs revenus s’installer sur l’île, et a échangé avec eux autour de leur expérience de la Mobilité retour.

DSC_0365

Plus de 15 000 jeunes ultramarins partent tous les ans se former en métropole et acquérir une première expérience professionnelle et plus de la moitié sont toujours dans l’hexagone 6 mois après la fin de leur formation. Dans le cadre du projet de loi Égalité Réelle Outre-mer, la ministre a souhaité mettre en place des dispositifs favorisant la mobilité retour qui permet d’assurer le dynamisme économique des territoires, surtout dans ceux vieillissants comme la Martinique.

 

DSC_0464

En présence de la ministre Ericka BAREIGTS, Pôle emploi, Cap emploi, les trois missions locales, l’ASP, la chambre des métiers, le préfet et la CCIChambres de commerce et d'industrie ont signé la convention « guichet unique entreprise et alternance ». La mise en place de ce dispositif relève d’une démarche partenariale. Ce « service unique d’accès aux aides à l’embauche » simplifiera les démarches des entreprises dans le but d’intensifier les effets du pacte de responsabilité (notamment CICE et aide à l’embauche PMEPetites et moyennes entreprises) en termes de création d'emplois et de consolidation du tissu économique. La CCIM sera chargée de la gestion et l’animation de ce guichet unique qui sera implanté dans les quatre antennes de la CCIChambres de commerce et d'industrie (Fort de France - Saint Pierre - La Trinité - Le Marin) pour un meilleur maillage du territoire et une proximité réelle avec les chefs d’entreprise.

En fin d’après-midi, elle a rencontré Didier LAGUERRE, maire de Fort-de-France qui lui a présenté les conseils citoyens foyalais. Composés de citoyens (volontaires), d'élus, de représentants associatifs et de commerçants, ces conseils peuvent mettre en place des forums, des groupes de travail et des commissions thématiques en fonction des besoins du territoire. Au cours de cette rencontre, la ministre a officialisé la création du conseil de Ste Thérèse.

14681752_1335054049852377_8504774368824691809_n

En première partie de matinée, le samedi 22 octobre 2016, Ericka BAREIGTS s’est rendue à Sainte Marie où elle a été accueillie par le député-maire, Bruno-Nestor AZEROT, en présence de Mandy FRANCOIS-ELIE. Ce dernier lui a présenté le projet de réhabilitation d’une partie du bourg avant de lancer avec la ministre la démolition du stade municipal, Louis Xercès. Sa reconstruction s’inscrit dans la remise en état des différents équipements sportifs et participera à l’agrandissement de l’offre sportive du nord de la Martinique. En plus d’être écologiquement responsable, le stade permettra également l'accessibilité à toute personne à mobilité réduite. Pour ce projet, la ville de Sainte Marie a notamment obtenu 1,6M€ de l’Etat, à travers le FEI (fonds exceptionnel d’investissement)

Mme CASIMIRIUS, maire de Basse-Pointe a accueilli la ministre dans la ville du nord atlantique. Elle lui a présenté son projet de création d'un espace muséal à la mémoire d'Aimé Césaire sur son lieu de naissance. Dans le bourg, la ministre a découvert des projets financés Par le FEI : l’embarcadère « Pwent Sonn » (projet 2016) et le projet de réhabilitation de l’église de la commune pour lequel la maire a sollicité une aide du FEI pour 2017.

En fin de matinée, la ministre des Outre-mer en visite en Martinique a posé la première pierre de l'extension de l’usine Chanflor (SOMES) au Morne Rouge. L’extension permettra d'installer une nouvelle chaîne de production innovante et plus écologique car elle intégrera des bouteilles plus fines, plus légères et donc moins consommatrices de matières plastiques, 3 nouveaux salariés devraient également être embauchés dans ce cadre. Dans son discours, la ministre a souligné l'importance de cette industrie locale qui emploie une cinquantaine de personnes et a félicité son directeur pour ses innovations.

La ministre des Outre-mer a rencontré les 14 lauréats martiniquais de l’appel à projets sur l’Économie Sociale et Solidaire, en présence du président de la CRESS, M. LACOM. A travers un échange avec les lauréats, Ericka BAREIGTS a souhaité féliciter ces porteurs de projets pour leur dynamisme et leur détermination, l’Économie Sociale et Solidaire constituant un atout de poids pour les Outre-mer, qui représente 51 000 emplois et plus de 4 000 employeurs. Lancé par l’ancienne ministre des Outre-mer en avril dernier, cet appel à projet avait pour ambition de faire émerger des projets dans huit secteurs : l’auto-construction, la santé, la mobilité durable, le numérique, l’économie circulaire, l’environnement, le tourisme alternatif et les circuits courts de l’agro-alimentaire. 

14671217_1335084486516000_2218949391868114385_n

La ministre des Outre-mer s’est ensuite entretenue avec le président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique Alfred MARIE-JEANNE.

Enfin, la ministre a échangé avec les agriculteurs, durement touchés par le passage de la tempête Matthew, en particulier dans le secteur de la banane et du maraîchage, L’occasion pour la ministre d’annoncer l'ouverture du fonds de secours calamité agricole pour les indemniser. Elle s'est engagée à ce que les demandes soient instruites très rapidement par son ministère. 1000 exploitants seraient concernés. Les exploitants sinistrés sont invités à constituer leur dossier auprès de la DAAF. Dès le lendemain de la tempête le préfet avait constitué une mission d'évaluation.

La reconnaissance de catastrophe naturelle a d'ores et déjà été demandée par 9 communes. La commission se réunira le 12 novembre.

2016_10_221460803557106747

 

2016_10_221460803557106776