6 nouveaux projets financés dans le cadre du Contrat de Convergence et de Transformation

 
 
6 nouveaux projets financés dans le cadre du Contrat de Convergence et de Transformation

Le 8 juillet dernier, l’État et la collectivité territoriale de Martinique et les 3 EPCI du territoire signaient le Contrat de Convergence et de Transformation (CCT) de la Martinique. Le CCT permet de financer les projets structurants du territoire sur la période 2019-2022, pour un montant de plus de 853 M€.

Le CCT est désormais entré dans une phase opérationnelle. 6 nouveaux projets ont été programmés ce vendredi 21 février 2020 pour un coût total de plus de 3 M€ dont 960 K€ apportés par l’État et 780 K€ par la Collectivité Territoriale de Martinique.

Ces projets couvrent un spectre d’actions très large à l’image de la diversité des objectifs du CCT :

•    l’intégration sociale et professionnelle des jeunes, à travers le réseau pouce-pouce porté par l’association Observatoire Prévention Martinique qui propose une auto-école sociale et un réseau de taxis solidaires pour les jeunes en insertion professionnelle, et la plateforme « Lumina TV » portée par l’association Lumina, qui propose via les réseaux sociaux un pôle informatif spécifiquement dédié aux jeunes ;

•    le développement du tourisme nautique, à travers l’organisation du salon international du multicoque Martinique Boat Show du 14 au 17 mai 2020 par le Cluster Maritime Martinique, un évènement majeur pour la promotion à l’international du savoir-faire de la Martinique en matière de nautisme et d’accueil touristique nautique ;

•    le développement des usages numériques, à travers le projet Écoles numériques porté par la commune de Case-Pilote, qui va permettre de doter ses écoles des outils et des ressources nécessaires ;

•    la protection et la valorisation de la biodiversité, à travers le déploiement des plans nationaux d’actions (PNA) « tortues marines » et « iguanes des Petites Antilles » par l’Office National des Forêts ; la Martinique abrite cinq des sept espèces de tortues marines vivant au monde et deux des dernières populations viables d’iguanes des petites Antilles ; à travers ces plans, il s’agit d’améliorer l’état de conservation de ces espèces aujourd’hui menacées ;

•    la revitalisation des centres bourgs, à travers l’accompagnement apporté à la commune de Saint-Pierre pour le renforcement de son ingénierie, afin de lui permettre de poursuivre l’opération de revitalisation engagée sur son centre-bourg.

Une quinzaine d’autres projets sont d’ores et déjà en cours d’instruction et seront soumis à l’approbation du comité de programmation en mars prochain.