Égalité et droits des femmes

Campagne pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2020 : « Le consentement »

 
 
Campagne pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes  2020 : « Le consentement »

«Si c’est pas sûr que c’est oui, dis-toi que c’est non » 

La thématique de la campagne 2020 est celle du « consentement ». Ce slogan a pour vocation de s’adresser à toute personne, en permettant de s’interroger :

  • sur son propre consentement : « suis-je-prêt.e ? ; en ai-je envie ? »
  • sur le consentement du/de la partenaire : son consentement a-t-il été réellement exprimé ?

Cette campagne d’information et de prévention s’adresse à toute la société, en  particulier les jeunes.

AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD7

Pour l’année 2020, l’accent est mis sur la prévention des violences sexuelles. La sexualité constitue en effet un terrain privilégié d’exercice de violences. Ces dernières résultent de plusieurs facteurs :

  • Un contexte culturel favorisant l’expression du désir sexuel par les hommes, mais jugeant négativement l’expression par les femmes de leur volonté en ce domaine,
  • Le stéréotype largement partagé et intégré qui conduit à penser que « qui ne dit mot consent », et qu’il y a donc consentement si une femme n’a pas rejeté de manière quasi agressive une proposition,
  • L’insuffisance de débat public éclairé sur ces questions, qui entraîne des informations parcellaires et des comportements inadaptés voire violents.

La campagne d’élimination des violences à l’égard des femmes est coordonnée par l’Observatoire des violences envers les femmes – Martinique. Elle s’appuie sur un réseau partenarial institutionnel et associatif : ADAVIM-FRANCE VICTIMES, ALEFPA, CDAD, CROIX ROUGE, CULTURE ÉGALITÉ, GENDARMERIE DE MARTINIQUE, KONBIT, LAMVIT, MOUVEMENT DU NID, POLICE NATIONALE, SOROPTIMIST, SOS KRIZ, UNION DES FEMMES DE MARTINIQUE. Plusieurs institutions apportent leur soutien : ARS, CACEM, CAF, CTM, DRDFE, DJSCS et PREFECTURE DE MARTINIQUE.

Numéros d'appel :

0800 100 811 Plateforme d’appel téléphonique locale fonctionnant 24h/24 et 7jours/7

3919  numéro d’écoute téléphonique à destination des femmes victimes de violences

Liens utiles :

Site internet de l'observatoire des violences envers les femmes

AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD
AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD2
AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD06
AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD3
AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD4
AFFICHE_40X60_CVFF_2020_BD5

Le dispositif électronique mobile anti-rapprochement

Le dispositif électronique mobile anti-rapprochement destiné à assurer le contrôle à distance des conjoints ou ex-conjoints violents a est mis en œuvre afin de mieux lutter contre les violences conjugales. La Martinique est le 1er territoire d'outre-mer à adopter cette mesure.

Le bracelet anti-rapprochement permet de géolocaliser le conjoint ou ex-conjoint violent et de déclencher un système d'alerte lorsqu'il s'approche de la personne protégée au-delà d'un périmètre défini par le juge. Dans ce cas, il est immédiatement contacté par une plateforme de téléassistance. S'il ne répond pas ou ne rebrousse pas chemin, les forces de l'ordre sont alertées.

La personne protégée dispose d'un boîtier qu'elle doit toujours garder avec elle et qui lui permet d'être elle aussi géolocalisée. Elle peut contacter directement le téléopérateur à tout moment. Plus d'informations sur ce dispositif ici

En moyenne trois affaires de violences conjugales sont examinées par jour en Martinique. Mettons fin à cette réalité inadmissible !