Sé yonn a lot : lutte contre l'isolement et les violences faites aux femmes

 
 
Sé yonn a lot :  lutte contre l'isolement et les violences faites aux femmes

Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, peut constituer un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales ainsi qu'à l'isolement des personnes les plus vulnérables.

Lutte contre les violences faites aux femmes

Une convention entre la préfecture de la Martinique, l’Union des Femmes de Martinique (UFM) et SOS KRIZ a été signée le jeudi 26 mars 2020 dans le cadre du plan « Sé yon a lot ». Une plateforme d’écoute destinée aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés est désormais mis en place.

Anonyme, accessible, gratuit depuis un poste fixe ou mobile, grâce à l’UFM et SOS KRIZ, le 0800 100 811 garantit 24h/24 et 7j/7 une écoute, une information, et, en fonction des demandes, une orientation adaptée vers les dispositifs locaux d’accompagnement et de
prise en charge. La préfecture rappelle que tout personne en situation d’urgence doit contacter le 17 ou le 18.

Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, peut constituer un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales.

Les services de l’État et les associations agissant pour l’égalité femmes/hommes, pour les droits des femmes et luttant contre les violences sexistes et sexuelles sont très vigilants et pleinement mobilisés en Martinique. L’État soutient pleinement la mise en place de cette
plateforme téléphonique avec l’apport de 75 000 euros.

« Le confinement peut être un moment de grande violence, si vous êtes victime ou que vous connaissez l’existence de violences dans une famille, vous pouvez appeler ce numéro local en toute confidentialité » Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique. 

Nous rappelons que la plateforme https://arretonslesviolences.gouv.fr est toujours active.

Lutte contre l'isolement

Compte tenu des mesures de confinement individuelles mises en place depuis le 17 mars, l’État et la collectivité territoriale de Martinique engagent un plan d’action pour maintenir le lien social et lutter contre l’isolement.

1/ Les mesures d’isolement dans les EHPAD seront accompagnées d’initiatives favorisant le maintien du lien social et lutter contre l’isolement : 

Équiper toutes les chambres de téléphone, de postes radio et/ou de télévision si possible connectés pour permettre des appels via le Wi-Fi (co-financement Etat-CTM) ; 

Favoriser le maintien du lien familial en absence de visites.

2/ Des mesures sont prises pour accompagner les personnes isolées à domicile : 

Mobiliser la plateforme dédiée à la gestion des solidarités covid19 #jeveuxaider.

Soutenir la création d'une cellule d'appelants dans chaque mairie pour prendre contact avec les personnes isolées.

Soutenir les initiatives des mairies pour équiper les personnes isolées et en difficulté financière en moyens de communication : téléphone/radio/télévision.

Etendre la cellule d’écoute SOS KRIZ aux souffrances liées à l’isolement et aux violences intrafamiliales.

3/ Soutenir les initiatives :

Renforcer l’accompagnement financier des associations caritatives dans le champ de l’aide alimentaire aux personnes
Financer des initiatives citoyennes (500 € à 5 000 € par projets)
Susciter des initiatives pour les familles monoparentales

4/ Garantir la continuité des soins et l’accompagnement au domicile des personnes âgées ou dépendantes.