Semaine Réplik 2019 : la sensibilisation des entreprises aux risques sismiques

 
 
Semaine Réplik 2019 : la sensibilisation des entreprises aux risques sismiques

La semaine Réplik 2019 s'est déroulé cette année du 4 au 9 novembre. Elle s’inscrit dans le cadre du plan séisme Antilles (cliquez ici pour en savoir plus) 2014/2020 au rang des actions de prévention.

Depuis 2006, les Journées Réplik cherchent à sensibiliser les Martiniquais au risque sismique et à rappeler aux Martiniquais, par des actions concrètes de sensibilisation, que ce ne sont pas les tremblements de terre qui tuent, mais leurs conséquences.

Le thème de cette année étant "La sensibilisation des entreprises aux risques sismiques", l'accent a été mis sur l'information de l’ensemble des dirigeants et leurs salariés sur la conduite à tenir lors d’un séisme. De nombreux ateliers internes et collectifs ont ainsi été organisés en entreprise par les services de l’État, la collectivité territoriale de Martinique ainsi que la chambre de commerce et d'industrie de la Martinique.

D’autres actions ont aussi été menées au sein des administrations publiques et sur les espaces publics.

Le lancement à la préfecture

La préfecture de la Martinique a joué le jeu dès la première journée Réplik, le lundi 4 novembre, en organisant un exercice d'évacuation durant lequel les agents ont pu réellement se mettre en situation, identifier les lieux les plus sûrs de leurs différents espaces de travail et intégrer les gestes qui sauvent. Bilan positif pour cet exercice qui s'est conclu avec la remise de kits de survie de la société Ris'k à l'ensemble des agents.

exo pref
IMG_20191104_140748
IMG_20191104_094019
MVIMG_20191104_101458
MVIMG_20191104_150050

Le lancement de cette nouvelle édition à la préfecture a également été l'occasion d'organiser des tables rondes autour de quatre thématiques :

  • Offre de soins et transport de des victimes
  • Télécommunications et réseaux
  • Réseaux routiers et infrastructures de transport
  • Tremblement de terre et installation classée pour la protection de l'environnement

Chaque table ronde a réuni des agents de l'administration publique et des salariés du secteur privé afin qu'ils échangent leurs connaissances sur les bonnes pratiques et réfléchissent à l'amélioration des processus en cas de situation sismique. La restitution des différents groupes a permis de dresser des états des lieux et d'identifier des axes d'amélioration.

Le besoin de développer un maillage territorial de l'offre de soin et d'anticiper le positionnement de matériel a par exemple été mis en avant par les participants de la 1ère table ronde. Le groupe en charge du transport a lui souligné le fait que le réseau routier est une priorité essentielle, car indispensable pour l'accès aux autres infrastructures que sont le port et l'aéroport. Concernant les réseaux et télécommunications, il s'agissait d'anticiper les solutions en cas de détérioration des installations (bascule des câbles sous-marin utilisés par les opérateurs téléphoniques, utilisation du réseau interne des forces de sécurité et de secours...). Enfin le groupe "Tremblement de terre et installation classée pour la protection de l'environnement" a appelé à vérifier la prise en compte du risque sismique dans les plans d'urgence. Il a également rappelé l'importance des exercices réguliers afin de développer un véritable culture du risque en Martinique.

La sensibilisation des salariés au sein des entreprises

Nous passons beaucoup de temps sur notre lieu de travail. C'est pourquoi il est primordial de se préparer à la survenue du risque sismique au sein de notre entreprise ou de notre administration. Toute la semaine, des ateliers de sensibilisation ont été organisés en ce sens, en collaboration avec la croix rouge, la CTM et la CCIM.

Les ateliers ont débuté par un rappel scientifique de ce qu'est un séisme et du lien avec les Tsunami ( 80% des tsunamis sont d'origine sismique ) et une sensibilisation à travers des vidéos.

Les formateurs ont ensuite rappelé les gestes qui sauvent, et l'importance du kit de survie, à travers des échanges avec les salariés sur leurs pratiques. Il est en effet nécessaire de préparer l'avant, le pendant et l'après séisme/tsunami :

Avant :

  • Prenez le temps d'identifier votre environnement de travail et de vous mettre en situation de moindre vulnérabilité (ne pas mettre de choses lourdes en hauteur,  placer un kit de survie sous son bureau...)
  • Entrainez-vous avec vos collègues à vous abriter dans les endroits que vous aurez identifiés. Vous gagnerez des secondes précieuses  le jour où ça tremblera !
  • Veillez à ne pas encombrer les lieux de circulation (couloirs, halls, accueil…) d’objets ou de mobiliers pouvant obstruer en cas de chute les chemins d’évacuation
  • Prévoyez un kit d’urgence que vous vérifierez régulièrement. Ce kit peut être collectif. Un référent de votre entreprise en sera responsable. Dans tous les cas, veillez à le stocker dans un endroit facile d’accès.
  • Téléchargez la Check-list de la CCI : Prekosyon pa krapon pour être bien préparé.
  • Prenez l'habitude de repérer les endroits les plus sûrs dès que vous arrivez dans une pièce.

Pendant :

  • Abritez-vous dans un endroit sûr repéré préalablement (sous une table ou dans le coin)
  • Ne restez pas près des vitres, des baies vitrées, des meubles et objets instables
  • Évacuez les lieux UNIQUEMENT si vous êtes au rez-de-chaussée, près d’une sortie sans avoir à passer sous un élément qui risque de s’effondrer (balcon, passerelle…)
  • Ne prenez pas les escaliers ni l’ascenseur

Après :

  • Attendez les consignes des référents et rejoignez un lieu de rassemblement prédéterminé. Veillez à ce qu’il soit sécurisé.
  • Ne rentrez pas dans le bâtiment tant que l’autorisation n’a pas été donnée
  • N’empruntez pas les ascenseurs
  • N’hésitez pas à rassurer vos collègues, à porter secours… La solidarité permet de faire face à la crise.

Céciliée Duval, responsable des ressources humaines d'une des entreprises inscrites, témoigne au sujet de sa prise de conscience à l'issue de la formation :

Le simulateur sismique

Toute la journée du mercredi 5 novembre, les salariés et le grand public ont pu essayer le simulateur sismique de la collectivité territoriale de la Martinique sur le parking de Décathlon et M. Bricolage du Lamentin dans le cadre de la semaine Replik en partenariat avec la chambre de commerce et d'industrie de la Martinique et le rectorat.

EIsXhCNXkAEFOO7
EIsXiW2X0AAzE4z
EIsXi5QWsAAfaE2
EIsXhvbXsAAhjCQ

Formation des réservistes communaux

L'objectif de la réserve communale est d'aider les équipes municipales en participant au soutien et à l'assistance en cas de crise. Des réservistes communaux ont été notamment formés, jeudi 7 novembre, à  la bonne prise en charge des missions simples comme l'accueil dans un centre d'hébergement d'urgence afin de permettre aux secouristes et aux pompiers de se consacrer aux missions dangereuses et urgentes.

L’État soutient les réserves communales et espère que d'autres communes développeront cette démarche solidaire et citoyenne.

20191107_112930
20191107_110739