Nou ka di non ! Déposez les armes - Campagne 2020

 
 
Nou ka di non ! Déposez les armes - Campagne 2020

La préfecture s'est associée cette année à des jeunes de l'association Éco Mobil ainsi qu'à des artistes martiniquais (Mali, Loy Sonjah, Sista Scénario, DJ Gil, DJ Fly et Radix) afin d’élaborer une chanson, un clip vidéo et une affiche pour la  campagne « Déposez les armes ».

L’objectif était d’impliquer des jeunes ayant été confrontés de près ou de loin à la délinquance, dans la création de la campagne aux côtés des artistes.

Un atelier créatif a été organisé avec le chanteur Mali, le réalisateur Radix et six jeunes volontaires de l’association Éco Mobil autour d' une réflexion sur les moyens de toucher le public à travers des paroles et un scénario.

3C342378-CAD2-4460-82EE-CDF69D044553_1_105_c
5AEF7174-EDB7-48A9-93BE-CF935CD6412D_1_105_c
A2093581-5A17-42B2-B5E8-9E986437975B_1_105_c

Les jeunes ont ensuite participé à la création de la musique au studio des DJs et ont assisté aux sessions d'enregistrement des artistes. Ils ont également participé à la réalisation du clip en tant qu'acteurs ou figurants. 

8DFEED25-9425-475B-A3CF-9B44F137356F_1_105_c
IMG_20200218_150744
IMG_20200218_180029

Découvrez le clip ici :

Où déposer son arme ?

Auprès de la police

  • au commissariat de Fort-de-France
  • au commissariat du Lamentin

Auprès de la gendarmerie

Gendaremerie lieux de dépot

Quelles sont les règles de détention de port et de transport d'armes ?

Les conditions de détention, de port et de transport des armes sont strictement réglementées par le décret du 29 juin 2018 et varient selon les catégories auxquelles appartiennent les armes.

Elles sont classées en 4 catégories en fonction de leur dangerosité :

  • Armes de catégorie A (exemple : les armes automatiques, telles que les kalachnikovs)

l’acquisition et la détention des armes de catégorie A est interdite aux particuliers, sauf cas très exceptionnels

  • Armes de catégorie B (exemple : les revolvers semi-automatiques ou à répétition)

L’acquisition et la détention d’une arme de catégorie B est soumise à autorisation délivrée, pour une durée de 5 ans par le Préfet selon des conditions et des modalités spécifiques notamment pour la pratique du tir sportif ou pour des motifs de sécurité à titre professionnel.

  • Armes de catégorie C (exemple : les armes à feu longues à un coup par canon rayé)

L’acquisition et la détention de ces armes sont soumises à la procédure obligatoire de de déclaration, sous réserve du respect de conditions liées notamment à l’âge ou à l’absence de condamnations.

Tout particulier qui entre en possession de l’une de ces armes par voie successorale doit en faire la déclaration, sans délai, à la préfecture de son domicile.

Evolution de la réglementation :

Le décret supprime la catégorie D1 et conserve une catégorie D pour les seules armes et matériels anciennement classés en catégorie D2. La catégorie concerne donc désormais exclusivement des armes libres d’acquisition et de détention.

Modalités de conservation des armes :

Les armes de catégorie B conservées au domicile doivent impérativement être rangées dans un coffre fort ou une armoire forte adaptée. Les munitions doivent être conservées séparément, dans de les conditions en interdisant l’accès libre.

Les armes de catégorie C doivent être conservées dans un coffre fort ou une armoire forte adaptée, ou sécurisée par tout autre dispositif empêchant l’enlèvement de l’arme (enchainé au mur, cadenassé. Elles peuvent également être rendues inutilisables par démontage d’une pièce essentielle. Les munitions doivent être conservées séparément, dans des conditions en interdisant l’accès libre.

Les conditions de port et de transport des armes

Le port d’armes  est le fait d’avoir une arme sur soi utilisable immédiatement.

Le transport d’armes  correspond au fait de se déplacer avec une arme inutilisable immédiatement (soit en recourant à un dispositif technique soit en démontant une de ses pièces de sécurité).

Le principe général est l’interdiction de port et de transport d’armes.

Toutefois des dérogations sont prévues :

- pour des motifs professionnels (fonctionnaires de police, gendarmes, convoyeurs de fonds)  

- dans le cadre de la chasse ou du tir sportif,

- pour les armes de collection dans des conditions spécifiques

Le transport des armes de catégorie D2 est exceptionnellement permis dès lors qu’il existe un motif légitime (ex : un cuisinier se rendant à un concours de cuisine).

Toute personne qui ne respecte pas la réglementation sur le port et le transport des armes (même si elle en est régulièrement détentrice) est passible d’amendes pouvant aller jusqu’à 75 000 € ou de peines d’emprisonnement

Quel est le bilan des précédentes campagnes "Déposez les armes ?

1ère édition :de février à mi-avril 2014 : 241 armes récupérées + 27 000 munitions

2è édition :de février à mi-avril 2015 : 583 armes + 7400 munitions

3è édition : du 17 février au 24 juin 2017 : 246 armes + 7140 cartouches

4ème édition :du 11 février 2019 au 31 mars 2019 : 1093 armes (y compris armes détenues par le greffe 379 et armes déposés en dehors de l’opération) et 12 044 cartouches

Total des 4 éditions confondues : 1917 armes et 53 584 munitions qui ont été récupérées .

Au fil des éditions, le volet communication est monté en puissance pour gagner en visibilité. L’opération « déposez les armes » est bien connue du grand public.

Ces opérations sont également mises en place à la Réunion et en Guadeloupe.

Affiche DLA2020 vf