Renforcement des coopérations de sécurité entre la France et les petites Antilles : rencontre entre le commandant des forces armées aux Antilles et le directeur exécutif du Regional Security System en Martinique.

 
 

Les 26 et 27 septembre 2019, le contre-amiral Jean Hausermann, commandant des forces armées aux Antilles (FAA) a rencontré le capitaine de vaisseau Errington Shurtland, directeur exécutif du Regional Security System (RSS) au sein des forces armées aux Antilles (FAA) en Martinique.

Ils ont échangé sur un large éventail de questions de sécurité, dont la constitution d’un groupe régional de déminage, afin de répondre, dans les Caraïbes comme partout dans le monde, au risque terroriste. Le secours en mer et la lutte contre les trafics transnationaux étaient également au coeur des discussions, incluant particulièrement la lutte contre le trafic de produits stupéfiants.
Concernant ce dernier domaine, le Regional Security System coopère depuis de nombreuses années avec les forces armées françaises basées aux Antilles grâce à sa composante aérienne. Les 2 avions C26 du RSS Air Wing participent activement à la localisation des bateaux de narcotrafiquants en coordination étroite avec les moyens de la Marine nationale présents au sein des FAA. Ensemble, ils ont ainsi mené 17 opérations en haute mer depuis 2016.

Les C26 jouent un rôle crucial dans les opérations de secours en mer : 22 sauvetages ont été conduits grâce aux moyens du RSS depuis 2016. C’est pourquoi cette organisation a annoncé sa volonté de participer à une conférence régionale consacrée au sauvetage maritime, qui se tiendra à Saint-Martin en 2020 aux côtés des Français, des Américains et Néerlandais, afin d’améliorer les procédures de secours aux paquebots de croisières en particulier. Un enjeu déterminant car à elle seule, la Martinique, a en effet accueilli plus de 650 000 croisiéristes en 2018, doublant presque la population de l’île.

Le RSS, dont l’état-major est situé à la Barbade, est une organisation d’assistance mutuelle civile et militaire regroupant 7 États des petites Antilles, créée en 1982. Elle développe ses capacités de sécurité et de stabilisation économique par la création d’une unité dédiée à la lutte contre le blanchiment d’argent ou la mise sur pied d’un groupe spécialisé dans le déminage. Le RSS a participé aux opérations de secours aux Bahamas en septembre dernier, comme en Dominique en 2017.
Les forces armées aux Antilles, fortes de 1400 personnels civils et militaires, situées en Martinique et en Guadeloupe, constituent la seule force militaire française permanente européenne dans les petites Antilles.

Sous l’autorité du contre-amiral Jean Hausermann depuis le 30 août 2019, les forces armées aux Antilles conduisent des opérations de lutte contre les trafics illicites, de réponse aux catastrophes naturelles et d’assistance aux personnes en haute mer. Les Forces armées aux Antilles ont ainsi participé aux secours de la population des Bahamas en envoyant une cinquantaine de soldats français et des moyens logistiques aux côtés de soldats néerlandais et allemands.

Les deux responsables militaires ont réaffirmé leur engagement en faveur d’une coordination étroite entre leurs services. Cette rencontre s’inscrit dans une logique de coopération toujours plus fructueuse entre la seule organisation de sécurité régionale des petites Antilles, le Regional Security System et les forces armées françaises aux Antilles.

20190927_102213
20190927_102317